Dynamic pricing : définition, types et mise en œuvre

  • par
dynamic pricing

Le dynamic pricing fait partie des sujets les plus intéressants qui envahissent le secteur du e-commerce. Il ne s’agit pas d’un concept entièrement nouveau et inconnu des entreprises. Mais, son développement est plus lié aux tendances récentes du e-commerce. Cela dit, il existe certains préalables à savoir pour rendre ce concept plus clair. On vous en dit plus ici.

Qu’est-ce que le dynamic pricing ?

Le dynamic pricing est encore appelé tarification dynamique, prix de choc, prix en fonction du temps ou prix de la demande. C’est un mode de fixation et d’optimisation des prix dans lequel les tarifs fluctuent dynamiquement, automatiquement et plus ou moins de manière fréquente.

Parfois la variation a lieu plusieurs fois par jour. Elle se fait suivant divers paramètres internes (disponibilité, stock, etc.) ou de contextes (concurrence, demande, conditions météo, données client, etc.). Ce concept est donc une stratégie de tarification qui permet aux entreprises de pratiquer des prix flexibles selon les demandes actuelles du marché.

Quels sont les types de stratégie de dynamic pricing ?

On distingue de nombreuses formes de stratégie de dynamic pricing, dont chacune peut être employée pour atteindre divers objectifs.

La tarification segmentée

Elle présente divers prix pour des clients distincts. Cela veut dire que la clientèle est divisée en segments. Par exemple, il est possible que les consommateurs de grande valeur se voient proposer des prix plus élevés. On suppose alors qu’ils privilégient la qualité et la rapidité du service préférablement au prix.

La tarification suivant le temps

Les entreprises ont la possibilité de se servir de cette méthode de dynamic pricing lorsqu’elles désirent facturer davantage pour des services plus prompts. Vous débourserez donc une plus grosse somme si vous voulez un service rapide ou si vous contactez l’entreprise après les heures de travail.

Évolution des conditions du marché

Vous savez qu’il est possible que la situation sur le marché change par l’action de différents facteurs. Cependant, les entreprises sont tenues d’agir en conséquence. Par exemple, si pour une raison ou pour une autre, les ventes commencent à diminuer, elles doivent choisir la stratégie de la baisse des prix.

Prix de pointe

De multiples entreprises peuvent se servir de cette stratégie de dynamic pricing dans le but de payer plus cher durant les heures de pointe.

Prix de pénétration

Cette stratégie est utile aux entreprises lorsqu’elles souhaitent atteindre une large partie du marché. Ainsi, elle permet aux futurs consommateurs de se familiariser avec le produit proposé. Les entreprises doivent fixer des prix inférieurs à ceux du marché et ces prix augmenteront progressivement.

Comment mettre en œuvre cette stratégie dans votre entreprise ?

Pour mettre en place un dynamic pricing réussi, vous devez suivre 6 étapes essentielles.

Définissez votre objectif commercial

Il est nécessaire que vous compreniez parfaitement votre offre, quelle qu’elle soit, avant de vous lancer dans le dynamic pricing. Vous devez prendre votre temps pour développer votre objectif commercial et vous assurer que toutes les parties prenantes sont au même niveau de compréhension de vos objectifs.

Élaborez une stratégie de dynamic pricing

Une stratégie de prix emploie votre objectif commercial afin de choisir des prix plus pertinents. Autrement dit, elle favorise la possibilité de votre objectif commercial au moyen de de la puissance de la tarification de votre produit.

Choisissez votre méthode de tarification

On distingue de nombreuses méthodes de tarification, mais il en existe trois qui sont les plus essentielles. Il s’agit de la tarification au prix coûtant majoré, de la tarification basée sur la concurrence et de la tarification fondée sur la valeur. Vous avez la possibilité d’utiliser une combinaison de ces méthodes afin de créer votre propre stratégie.

Établissez des règles de tarification

Cette étape consiste d’abord à choisir les produits à partir d’un stock, d’une catégorie ou de toute autre donnée. Ensuite, il faut formuler une règle de tarification applicable.

Mettre en œuvre, tester et évaluer la stratégie

prix dynamiqueAprès les étapes précédentes, il faut faire des tests rigoureux dans le but de vérifier si vous avez correctement appliqué votre stratégie de tarification. Contrôlez la stratégie de tarification et évaluez si elle vous permet d’atteindre votre objectif.

Choisir le bon logiciel

Les logiciels de tarification sont des outils qui présentent des fonctionnalités flexibles. Grâce à ces dernières, les équipes de vente fixent des prix spécifiques à la clientèle de même que des rabais et des remises. Comme applications de dynamic pricing, on compte Competera, Price2spy, Pricemoov, Prisync, etc.

Conclusion

Vous connaissez à présent tout sur le dynamic pricing. Adoptez-la alors pour stimuler vos ventes, maximiser vos profits, rester compétitif, et mieux comprendre vos clients.