apple

Apple veut digitaliser le don d’organes

La firme de Cupertino déploie des efforts considérables pour transformer l’iPhone en un véritable outil dont l’humain ne peut plus se passer dans sa vie applequotidienne. Chaque jour, Apple cherche des moyens pour rendre son smartphone indispensable. Si l’iPhone tient déjà une grande place dans le monde de communication, d’alimentation, de beauté et de tourisme, il connaît également une grande avancée sur le domaine médical. Récemment, la marque à la pomme s’est associée avec un organisme pour faciliter les dons d’organes aux États-Unis. La démarche pour offrir un ou plusieurs organes s’est alors allégée pour les utilisateurs d’iPhone.

Le don d’organe : une simple formalité

Grâce au partenariat d’Apple avec Donate Life America, le don d’organe devient facile pour les personnes qui veulent aider à sauver des vies, que ce soit de leur vivant ou à leur mort. Il suffit de lancer l’application Santé qui est le lien direct pour faire savoir votre intention. Il est cependant bon de préciser qu’elle est seulement opérationnelle aux États-Unis. Pour la France, il existe le principe de solidarité qui désigne tout le monde comme un donneur présumé en cas de décès. Mais aucune procédure n’est mise en place pour ceux qui veulent donner leurs organes pendant qu’ils sont encore en vie.

Une fois que vous vous êtes inscrit sur l’application d’Apple, vous êtes sur la liste de donneurs d’organes dans le pays de l’oncle Sam. En effet, les données enregistrées sur l’application seront automatiquement envoyées au National Donate Life Registry. Cette fonctionnalité est disponible pour toutes les personnes qui ont en leur possession un appareil Apple avec un système iOS 10. En tout cas, cette initiative de la firme de Steve Jobs est un grand pas pour l’humanité avec le nombre de malades qui sont en attente d’une transplantation.

Un petit geste qui sauve des vies

Aux États-Unis, plus de 120 000 personnes sont actuellement en attente d’une greffe d’organe et ce nombre augmente toutes les 15 minutes. À toute heure en moyenne, une personne meurt par manque d’organes disponibles. Le chef d’exploitation d’Apple a déclaré que le fait de s’inscrire sur l’application Santé pourrait sauver jusqu’à 8 vies. Or, l’inscription ne vous prend que quelques secondes seulement. Des tutoriels sur l’iPhone sont disponibles sur les sites dédiés pour vous aider.

L’application Santé est à la base une plateforme pour que les possesseurs d’iPhone aient un aperçu de leur forme physique. Mais grâce à toutes les informations que vous avez renseignées lors de votre inscription, il sera plus facile d’analyser votre compatibilité. Toutefois, cela n’empêche que vous devez faire des analyses lorsqu’on aura besoin de vous.

D’ailleurs, ce processus instauré par Apple enlève les différentes barrières qui peuvent s’élever pour ce bon geste. En effet, certaines personnes n’ont pas le temps d’aller dans les centres pour s’inscrire dans la liste des donneurs d’organe. Cette proximité facilitera les démarches de ceux qui sont concernés. Mais c’est également un moyen d’attirer plus de donneurs.

Une cause qui tient à cœur à Apple

Apple est très sensible à cette cause, justement à cause de l’état de santé et du parcours de son fondateur. En effet, Steve Jobs a reçu une transplantation de foie en 2009 grâce à un jeune homme qui a justement fait le choix de donner son organe à sa mort. Jobs a même déclaré à ce moment-là qu’il ne serait pas là sans cette générosité. C’est peut-être la raison pour laquelle la firme de Cupertino continue dans cette lancée. Jusqu’à maintenant, Apple n’a pas annoncé si elle allait vulgariser cette action dans d’autres pays, or cela pourrait bien être utile dans un pays comme la France. D’ailleurs, rien ne vous oblige à faire un don de votre vivant.

Bien avant Apple, Facebook également s’était déjà lancée dans cette initiative. En 2012, il a déjà permis aux Britanniques et aux Américains donneurs d’organes à s’inscrire via un statut dédié. Il est bon de préciser que cette démarche permet de mettre en relation les donneurs et les patients qui sont en attente d’une transplantation.

 

 

You may also like

Popular News