Management directif : définition et importance

  • par
manager

Dans une organisation, on retrouve le plus souvent quatre types de management : le management persuasif, le management participatif, le management délégatif et le management directif. Ce dernier est très fréquent dans les organisations au fonctionnement rigide qui veulent que des ordres soient donnés et simplement exécutés. En effet, c’est un type de management qui est uniquement axé sur l’organisation que sur les relations. Que votre entreprise soit jeune ou ancienne, adopter le management directif peut beaucoup vous avantager.

Le management directif dans l’entreprise

Le manager qui applique ce type de gestion à sens unique est souvent décrit comme une sorte de commandant en chef. Il ne peut d’ailleurs en être autrement, car toute la responsabilité de l’atteinte des objectifs repose essentiellement et uniquement sur lui. La communication dans le management directif est descendante puisque seul le manager est décideur.

Ses avantages

Aussi rigide qu’il soit, le management directif comporte bien des avantages. En effet, il permet de :

  • prendre des décisions importantes et urgentes ;
  • s’assurer que le travail est bien fait ;
  • favoriser grandement l’atteinte des objectifs ;
  • augmenter la productivité et le rendement ;
  • gagner du temps ;
  • coordonner au mieux des collaborateurs peu qualifiés ou peu expérimentés.

Il est vrai que la rigueur est essentielle dans la gestion d’une entreprise, et c’est en cela que le management directif est avantageux. Les entreprises dont le seul but est la réalisation de profits pratiquent beaucoup ce style de gestion. Il est important de préciser que pour profiter des avantages de ce style de gestion, le manager doit garder en tête qu’il a obligation de garder une bonne motivation au sein de son équipe.

Son mode de fonctionnement

Ici, le manager a le plein pouvoir ; il prend toutes les décisions et donne des ordres. Il y a peu d’échanges verbaux prolongés entre lui et les équipes. Soit il donne des ordres par écrit, soit il organise de brèves réunions au cours desquelles il donne des directives que l’équipe doit simplement suivre. Aussi, il est dans un contrôle fréquent et parfois excessif. Il n’hésite pas à sanctionner en cas de manquements.

Management directifSur le long terme, les collaborateurs voient leur estime baisser et ne trouvent pas leur place dans l’entreprise. Ils sont donc peu motivés et ne donnent pas le meilleur d’eux. Ils ont du mal à s’imprégner des valeurs de l’organisation et sont peu enclins à mettre leur créativité au service de celle-ci. Plusieurs d’entre eux quitteront sans doute l’entreprise à long terme.

Quelle importance pour l’entreprise ?

Une entreprise a besoin d’un manager avec une forte personnalité et un sens accru de l’analyse. De même, une bonne capacité de faire des choix décisifs en peu de temps permet de gérer des situations délicates. Pour mettre les meilleures chances dans l’atteinte des objectifs de l’entreprise, le management directif est l’idéal. Le manager qui l’applique a l’obligation de résultat et sait surtout travailler pour les obtenir. Ce type de manager n’a pas droit à l’erreur et les dirigeants peuvent compter sur sa rigueur et son sens des responsabilités.

Il est efficace pour diriger, organiser, décider et viser juste. Un manager engagé sait conduire ses collaborateurs vers le but commun en montrant l’exemple. Plus qu’un chef, c’est un commandant en chef. Sa force de persuasion et son expertise lui permettent de négocier et de convaincre des acteurs de l’environnement externe afin obtenir des avantages pour l’organisation. Le management directif permet à une jeune entreprise avec de jeunes employés d’avancer rapidement.

Gagner du temps est essentiel dans une entreprise et le manager directif est particulièrement doué pour travailler à obtenir des résultats dans le temps qui lui est imparti. Il sait accomplir et faire accomplir un grand nombre de tâches en peu de temps. C’est donc pour s’assurer de meilleurs résultats qu’il laisse peu d’autonomie à ses équipes. Il garde ainsi le pouvoir et le contrôle de tout. Les dirigeants n’ont donc pas de soucis à se faire. Succès, efficacité, rapidité sont sans doute les valeurs qu’il inculque à ses équipes et selon lesquelles elles travailleront. Le management directif permet donc un gain de temps, des objectifs atteints et des gains économiques.

Par ailleurs, il est possible d’alterner le management directif et un autre style de gestion plus orienté vers le relationnel, tel que le management persuasif.

Conclusion

Rigueur et efficacité sont les maitres-mots dans le management directif. C’est un facteur de croissance rapide pour les entreprises. Toutefois, il convient de dire que cette méthode de gestion a ses limites et peut parfois être contre-productive, car l’environnement de travail est de plus en plus axé sur le relationnel.