Veille cybersécurité : qu’est-ce que c’est ?

  • par
cybersécurité

La cybercriminalité est une menace permanente qui plane sur les systèmes informatiques dans le monde entier. Aucun individu et aucune entreprise, grande ou petite, n’est à l’abri des cyberattaques de nos jours. La sécurité informatique est donc devenue un enjeu stratégique majeur pour tout le monde. Tout comme pour la finance, mettre une veille cybersécurité en place est très important. Cela permet de collecter les informations et de connaitre les vulnérabilités d’un système pour mieux le protéger. Voici tout ce qu’il y a à savoir sur la veille informationnelle en cybersécurité.

Veille cybersécurité : définition et importance

La veille cybersécurité est une pratique visant à surveiller activement l’environnement technologique du monde entier. Il est donc question de surveiller l’actualité. Cette activité est très importante en cybersécurité, car elle permet de se tenir informé des dernières menaces pour mieux se protéger. C’est pour cela que dans la plupart des entreprises il existe des postes de veille cybersécurité. Entre autres, cette pratique permet :

  • d’anticiper les menaces qui pèsent sur un système informatique ;
  • de rendre un système conforme aux règlements, lois et normes ;
  • de suivre les progrès technologiques et d’adapter son système.

Ainsi, la veille informationnelle cybersécurité est importante à cause de ses multiples rôles impossibles à négliger. Elle joue un rôle d’anticipation d’un côté, et de l’autre, permet de rester au courant des tendances technologiques.

Qu’est-ce qu’une veille cybersécurité efficace ?

Une veille est dite efficace si elle fournit des informations opportunes et pertinentes pour permettre à l’entreprise de protéger ses données. Il ne suffit pas de récolter toutes les informations disponibles pour s’en servir. Celles-ci doivent être adaptées et utiles aux réalités du système informatique de l’entreprise. Par exemple, les informations utiles au système d’une industrie ne le sont pas toujours pour les autres types d’entreprises. Les utiliser, au lieu de sécuriser le système, risquerait de le mettre en danger. Une veille cybersécurité efficace doit donc rapporter des informations spécifiques, précises et utiles.

Les informations d’une veille peuvent servir à la détection et la contextualisation des menaces. Ce dernier aspect est devenu plus important que jamais dans un monde où il y a bien trop d’évènements à traiter. Il faut arriver à rapidement déterminer lesquels sont de vraies menaces. Des logiciels spécialisés exploitent les informations pour y arriver. Une veille efficace doit donc rapporter des informations capables d’être transformées en données et traitées ; même si dans la plupart des entreprises ce rôle est toujours tenu par des êtres humains.

Les informations, dans le cas où elles devraient être analysées et traitées par des hommes, doivent être lisibles. Les analystes doivent pouvoir lire et comprendre l’information reçue pour cerner leurs adversaires les cybercriminels. En effet, il est important de bien connaitre les tactiques et les ruses des pirates pour pouvoir préparer une contrattaque efficace. Un travail de veille doit donc rapporter des informations compréhensibles.

Veille cybersécurité : les bonnes pratiques

Tout travail de veille que ce soit dans la finance, l’immobilier ou même le domaine médical se fait suivant trois grandes directives. Il s’agit de s’informer, d’adopter un processus continu et d’analyser les informations.

Veille cybersécurité : s’informer

Il faut suivre les flux d’information et déterminer leur provenance, leur fréquence et leur pertinence en fonctions des objectifs. Dans le cadre de la sécurité informatique, il faut soit acquérir une connaissance générale soit former une thématique particulière. Il faut aussi déterminer le périmètre du travail de veille cybersécurité et les moyens à y consacrer.

veille cybersécuritéAdopter un processus continu

Pour une veille informationnelle efficace, il est impératif de planifier un processus régulier suivant un modèle précis. Le modèle le plus conseillé est le PDGA (Plan, Act, Check, Do). En français ce sigle signifie Préparer, Développer, Contrôler et Ajuster. Cette méthode contient 4 étapes, l’une entrainant l’autre, et forme un cercle vertueux. Il s’agit d’un moyen mnémotechnique qui facilite le repérage des étapes à suivre durant un travail de veille.

Analyser les informations

C’est le point le plus important. Le tout, ne suffit pas de collecter beaucoup d’informations pour le plaisir d’en avoir. Celles-ci doivent apporter un plus à l’entreprise et se transformer en actions. Il faut donc privilégier les informations nécessaires et s’assurer qu’elles sont bien décryptées.

Conclusion

En conclusion, la veille cybersécurité est une pratique de prévention des cyberattaques. Elle consiste à se tenir au courant des nouveautés pour ne pas se laisser surprendre. Un travail de veille informationnelle pour être efficace doit pouvoir collecter des informations qui ont de la valeur pour l’entreprise. Faire une bonne veille, c’est mettre en œuvre des techniques de collecte, de stockage et d’analyse des informations.